Une révolution à hauteur d’homme

Editeur : CHIHAB
Parution : 2017

« Je n’éprouve nul besoin de recourir à la magie de la "boule de cristal" pour explorer le tumulte du temps passé. La mémoire de mon enfance saccagée est en effet toujours restée vive et douloureuse. Le périple, que je veux sobre et retenu, effectué aujourd’hui sur les crêtes de ma mémoire, me renvoie entièrement et sans difficulté mon identité, marquée par une enfance démunie. Elle se résume dans une image, celle d’un enfant qui a pleuré pour avoir en vain réclamé un morceau de pain pour tromper sa faim. Rien n’efface cette image identitaire, toujours prégnante, toujours envahissante. Pas même d’avoir, maintes fois depuis lors, si bien goûté pourtant aux multiples festins de la vie. Lorsque la Révolution armée commença le 1er novembre 1954, j’avais 25 ans... Je ne savais pas, et je ne sais toujours pas, manier une arme à feu. J’expose ici comment j’ai essayé de remplir mon devoir.simplement, à hauteur d’homme. Avec ses lumières et ses ombres... ». Mohammed Bedjaoui commence ainsi son passionnant récit de nombre de séquences importantes de cette Révolution qu’il servit. Il était particulièrement qualifié pour narrer authentiquement ces évènements dont il fut témoin ou acteur. Il était en effet le conseiller juridique du Gouvernement provisoire (G.P.R.A.), le chef de cabinet du Président Ferhat Abbas qui dirigeait ce Gouvernement, le compagnon fidèle du Docteur Ahmed Francis, l’ami de Abdelhamid Mehri et le serviteur zélé de nos leaders à la Conférence d’Evian. Placé ainsi à de hauts niveaux de responsabilités par les hommes et les circonstances, il était l’un des rares à pouvoir relater en toute vérité, au public d’aujourd’hui, tout le vécu authentique de nombre de grands évènements qui jalonnèrent la guerre de libération nationale.

© CHIHAB / réalisation kdconcept / hébérgement kdhosting