Tahar Djaout, un écrivain pérenne

Editeur : CHIHAB
Parution : 2010

Cet essai propose une relecture de l’œuvre romanesque de Tahar Djaout composée de L’Exproprié (Sned, 1981), Les Chercheurs d’os (Seuil, 1984), L’Invention du désert (Seuil, 1987), Les rets de l’oiseleur (Enal, 1984), Les Vigiles (Seuil, 1991) et son roman posthume, Le Dernier Été de la raison (Seuil, 1999). Cette lecture se veut un espace de synthèse de travaux universitaires sur les différents aspects thématiques et esthétiques des romans de Tahar Djaout. Elle répond également au souci pédagogique et didactique d’une approche globale qui s’intéresse à la totalité de l’œuvre romanesque de Tahar Djaout non à l’un ou l’autre de ses romans comme cela a été fait précédemment. Cette démarche synchronique, n’occulte pas en revanche, une analyse interne d’un roman à l’autre. Ces deux mouvements constituent la démarche de cet essai.

© CHIHAB / réalisation kdconcept / hébérgement kdhosting