Littérature... Les nouveautés

« Notre rapport au monde », sous la direction d’Amin Khan Après la publication en octobre dernier par les éditions Chihab de l’ouvrage « Nous Autres –Eléments pour un manifeste de l’Algérie heureuse », réalisé sous la direction d’Amin Khan, un deuxième recueil dans la même veine et prolongeant la réflexion du premier vient d’être publié par le même éditeur. Il s’intitule « Notre rapport au monde » et s’organise autour des contributions d’Ahmed Bedjaoui, Mouanis Bekari, Akram Belkaïd, Ahmed Cheniki, Saïd Djaâfer, Tin Hinan El Kadi, Suzanne El Farra, Jihad Hudaib, Amin Khan et Nadjib Sid Moussa. Dans son introduction, Amin Khan s’interroge sur « ce nouveau monde, de la dite ‘mondialisation’ ». Tout en rappelant les crises et les différentes guerres qui ont ravagés ou ravagent notre monde, il se demande : « Mais nous autres, quel est notre rapport à ce monde ? Quel est notre rapport à cette humanité, dégradée, fragmentée en hordes, en milices, en bandes de pseudo-individus ? » Si pour Amin Khan, le rapport ne peut être qu’« extérieur », il n’en demeure pas moins que « Nous autres » (individus, sociétés, fractions de groupes, fragments de communautés, bribes de destins) sommes portés par la volonté de « se libérer de l’aliénation », et n’acceptons pas « la fatalité de cet ordre, nous refusons de jouer des rôles que l’on veut nous imposer ». Pour rappel, le premier volume se voulait « une pensée utile à la société algérienne parce qu’elle lui permettra de sortir du doute et du désarroi, de combattre les archaïsmes, l’ignorance et l’aliénation, de remettre en question la fatalité et la domination, d’exercer sa volonté et de maîtriser son destin ». Dans sa présentation, Amin Khan avait identifié quatre repères pouvant sortir « notre société de l’impasse » que sont : la pensée, le travail, la lutte et l’amour. Prix : 1000 DA. Écrit par Reporters

© CHIHAB / réalisation kdconcept / hébérgement kdhosting