La ceinture de L’Ogresse

Editeur : CHIHAB
Parution : 2013

« Si le train est passé, il est bien obligé de revenir. Or, il est midi, et je n’ai encore rien vu. Ce serait au retour qu’il aurait eu du retard ? Improbable. Et si, finalement, il n’était pas passé ? Mais pour quelles raisons aurait-on annulé son départ ? Y aurait-il la révolution dans la capitale ? Des émeutes ? L’état de siège ? Le couvre-feu ? Il est vrai que, comme le journal ne nous parvient plus, il est difficile de savoir ce qui se passe. La radio n’a rien annoncé. Mais nous savons qu’elle n’a pas l’habitude de rapporter les informations utiles. Elle se contente de faire des discours que personne n’écoute. » Dans les sept textes que constituent La ceinture de l’Ogresse, Rachid Mimouni décrit avec minutie l’absurde administratif de son pays. Ce recueil, publié en 1990, invitait à une réflexion sur le pouvoir et sur les risques de régression qui menaçaient l’Algérie, prise entre la pesanteur bureaucratique et la remontée de l’obscurantisme. Sa lecture révèle aujourd’hui la force prémonitoire de la voix du grand écrivain, trop tôt disparu.

© CHIHAB / réalisation kdconcept / hébérgement kdhosting