L’écrivain au cœur de plusieurs publications

Rachid Mimouni et son œuvre ont fait l’objet de plusieurs colloques, études universitaires et publications, entre autres l’ouvrage de la cri- tique littéraire, écrivaine et professeur de lettres françaises à la retraite, Djoher Amhis-Ouksel, « Mimouni. L’écrivain, témoin et conscience ». Le livre se veut comme un « outil pédagogique » ayant pour vocation de servir de support à une lecture dirigée et simplifiée des œuvres de Rachid Mimouni, destiné aux jeunes lecteurs. Tout en mettant l’accent sur le thème principal de chaque œuvre de l’auteur de « L’Honneur de la tribu », Mme Amhis propose un moyen de découvrir et de comprendre les romans, nouvelles et essais de Mimouni et toute leur richesse, dans l’espoir d’inciter à aller à la découverte de cette littérature si riche, poi- gnante et intimement liée à la société algérienne. Chacune des neuf œuvres choisies ici est décortiquée et abrégée de façon à réduire son volume mais en gardant l’essentiel, l’essence même de l’œuvre. Nom moins exhaustif, le recueil d’études d’un panel d’universitaires, sous la direction de Nawel Krim, maître de conférences à l’Université Alger 2, responsable du master littérature algérienne de langue française « Rachid Mimouni. Ecriture de la subversion ». « Rachid Mimouni. Ecriture de la subversion » est une étude détaillée sur l’homme, l’auteur et son œuvre, dans laquelle nous découvrons une approche sociolo- gique et politique de l’écrivain, de son parcours, son idéologie, ses convictions et ses positions, ainsi que son engagement, son exil et son attachement à son pays, à sa terre natale... mais aussi sa façon d’ob- server sa société et de l’analyser, ses rapports avec ses personnages, les thèmes abordés dans ses romans : « La colonisation, la désillusion post-indépendance, la corruption, l’inégalité sociale, le terrorisme et sa barbarie, l’intégrisme islamiste, la violence, le sexisme, le viol... » Une autre intervention aborde le style d’écriture qui distingue Mimouni des autres auteurs algériens, l’évolution de l’écriture « mimounienne », en plus de ce qui a été écrit sur lui, que ce soit en Algérie ou à l’étranger, les réflexions et commentaires à travers la presse, les revues littéraires, les émissions audiovisuelles et également à travers le net par des inter- nautes connus ou inconnus. En collaboration avec des universitaires (Hacene Arab, Assia Kacédali, Aziza Lounis, Fouzia Bendjelid, Youcef Immoune), Nawel Krim (coordinatrice) propose au lecteur un livre permettant de comprendre Mimouni et de saisir toute l’ampleur de la portée de son œuvre.

© CHIHAB / réalisation kdconcept / hébérgement kdhosting