Cheikh El Hasnaoui, la voix de l’errance

Editeur : CHIHAB
Parution : 2003

Cheikh El Hasnaoui- de son vrai nom Khelouat Mohamed- est la voix mythique de la chanson de l’exil ; un exil partagé entre les données historiques de l’émigration algérienne en France, alors métropole coloniale, et l’aventure individuelle d’un amour passionnel qui, interdit au pays, a pris, pour viatique, ses blessures dans la solitude d’outre-mer. Son exil a servi l’Algérie en exprimant, dans le contexte des plus grands bouleversements socio-économiques du XXe siècle, la sensibilité de ses compatriotes dans ce qu’elle a de vrai et de tragique. Les 44 chansons enregistrées qui composent son répertoire bilingue (kabyle et arabe) ont marqué le substrat émotionnel maghrébin. Nul mieux que lui n’a senti, compris et traduit autant de sensibilité vocale, mélodique et textuelle, les tourments de l’émigré de la première génération. Depuis son départ en France vers 1937, il ne vit plus cette Tamurt dont il fit l’espace de ses mélodies. Maison blanche, Rebbi et maâboud, Bou Tani, Ya noudjoum ellil, Bnat esshba, etc., resteront à jamais dans le fonds commun de notre culture artistique.

© CHIHAB / réalisation kdconcept / hébérgement kdhosting